Découverte des quartiers…

Mis en avant

Pour cette matinée du 5 octobre, nous avions concocté un programme dense – un poil marathonien – nous voulions faire une présentation exhaustive des quartiers Belle-Beille et Lac de Maine.

C’était sans compter sur la gourmandise de Christine -qui a dégainé son magnéto dès la première rencontre – et celle de Brigitte, présidente de  l’association « Les amis du chat libre » qui gère le refuge «Chat village» à Belle-Beille. Nous avons même été présentés à quelques pensionnaires félins !

Après une halte au bord de l’étang Saint-Nicolas, dans la lumière du matin automnal, direction le chantier d’insertion Restau-Troc.

Un petit tour dans le quartier : le campus, les jardins familiaux,  dans l’histoire aussi avec l’évocation d’une autre Christine : Christine Brisset.

Oublié le timing ! La visite du quartier du Lac de Maine s’est résumée à la rencontre avec les membres du comité de diffusion « Habitats différents » . Ils nous ont accueillis autour d’un café, au soleil dans le jardin, pour nous parler de leur lieu de vie atypique et là encore, rien a échappé aux « grandes oreilles » de Christine !

Publicités

Rencontre avec les collégiens

Mis en avant

Mardi matin, des élèves de sixième des collèges Jean-Monnet et François-Rabelais ont rencontré Christine. L’occasion d’en savoir plus sur l’auteure et le travail d’écriture.

Christine commence par se présenter, c’est elle qui pose la première question : « Pour vous c’est quoi la Belgique ? » Quelques réponses d’ordre géographique puis les jeunes dévient très vite vers les spécialités culinaires : moules-frites, gaufres, chocolat.

Le cadre est posé !

S’en suit un échange de questions-réponses avec des élèves curieux, qui avaient au préalable découvert le travail de Christine à travers la lecture du roman Vilain crapaud cherche jolie grenouille. « Comment trouvez-vous l’inspiration ? Quels livres aimez-vous lire ? Quelle ado étiez-vous ? ». La discussion se poursuit sur les gros mots, Amazon et ses ravages, la valeur du temps…

« Mon grand luxe, quand je suis chez moi, c’est que je fais ce que je veux.
J’ai des millions d’heures sur mon compte en banque. « 

La rencontre se conclut par quelques pistes d’écriture. Rendez-vous en novembre pour voir de quelle manière cela aura résonné chez les élèves !

 

Premier atelier d’écriture au Muséum

Mis en avant

 

Accueillis par Angers Télé, qui recevra Christine dans son journal du mercredi 10 octobre, les participants découvrent ou redécouvrent cet espace hors du temps mais tellement lié au vivant !
Premières présentations, premier atelier, premier conseil de Christine :

« On expérimente. Ici c’est une marmite ! »

Elle propose une déambulation entre les vitrines d’ammonites, de calcite et de pluie fossilisée. Des mots sont attrapés au passage pendant que Christine lit Italo Calvino.
A partir de cette « matière », chacun va écrire sa propre origine du monde…dans la salle des origines ! Un peu d’anxiété avant de lire son texte aux autres…Mais les mots sont là, pour tout le monde !

Prochain atelier sur d’autres rives : la bibliothèque de Belle-Beille !

Ouverture de la résidence

Mis en avant

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elle est arrivée ! Mercredi soir, Christine Van Acker était à la bibliothèque de Belle-Beille pour inaugurer la 7ème résidence d’écriture !
D’abord une présentation par Christine Blin, adjointe déléguée aux bibliothèques, puis la passation de relais avec Néhémy Pierre-Dahomey, écrivain en résidence l’année passée, qui a évoqué son expérience angevine avec humour.

Camille et Johann ont ensuite cuisiné la « bête » ! Femme curieuse et polyforme, Christine a évoqué son passé de fille de bateliers, qui a façonné en partie ses choix.

Naviguant entre enracinement et déracinement, d’un genre littéraire à l’autre, elle a cette passion des rencontres et des territoires nouveaux. On retrouve cette démarche dans ses créations radiophoniques où elle est à l’écoute du vivant sous toutes ses formes.
A l’image de ses ateliers d’écriture où va « infuser la science », elle aime nous parler d’humanité, en évoquant  l’homme dans son rapport avec la nature.

« Je crois qu’entre scientifique et artiste nous avons beaucoup en commun ».
« Ecrire n’est pas un acte intellectuel, ce sont les mots qui sont importants.»

Rendez-vous pour le premier atelier d’écriture mardi  9 octobre au Muséum dans la salle des origines, tout un programme !

La résidence

Du 1er octobre au 30 novembre, l’auteure Christine Van Acker sera en résidence d’écriture, dans les quartiers Belle-Beille et Lac-de-Maine. Tout en poursuivant son
travail personnel, elle invitera les Angevins à des rencontres, ateliers d’écriture, lectures, balade littéraire et carte blanche.
La résidence est l’occasion d’une découverte culturelle et d’un rendez-vous privilégié.